Audit énergétique industriel

L’audit énergétique a pour objectif de permettre à un industriel d’identifier les gisements d’économie d’énergie et de mettre en œuvre rapidement des actions de maîtrise des consommations d’énergie. Le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, par le décret du 24 novembre 2014, demandait aux grandes entreprises de réaliser un audit énergétique en conformité avec les normes EN 16247 avant le 05 décembre 2015. Cet audit est renouvelable tous les 4 ans.

L’ensemble des audits de TREENERGY respecte la norme EN 16247-1 et EN 16247-3

L’audit énergétique permet à partir d’une analyse détaillée des données du bâtiment et des process, de dresser une proposition chiffrée et argumentée de programmes d’économie d’énergie afin d’amener le maître d’ouvrage à décider des investissements appropriés.

La prestation d’audit comprend également un accompagnement permettant de préparer la mission de maîtrise d’œuvre et de valider la conformité des solutions et des équipements mis en œuvre.

TREENERGY est certifié par l’OQPIBI pour les audits des copropriétés, des bâtiments tertiaires, des bâtiments industriels et par le COFRAC pour la thermographie :

Phase 1 : État des lieux et recueil des données: réunion préparatoire, collecte des informations demandées, analyse des contrats d’exploitation des installations thermiques et des abonnements énergétiques, entretien avec le responsable technique, visite et instrumentations du site.

Liste des matériels utilisés :

Phase 2 : Analyse et traitement des données recueillies: analyse des consommations réelles, étude détaillée des consommations par une simulation dynamique.

Phase 3 : Préconisations et programmes d’améliorations: définition d’un plan pluriannuel de travaux adapté. A ce titre, nos analyses financières exprimées en coût global assurent à nos clients une vision transparente et structurée des opportunités et contraintes liées à leur choix de travaux.

Phase 4 : Coordination et synthèse, préparation du rapport final: nous accordons une très grande importance au rendu pédagogique de nos études. Nous présentons dans un 1er temps un rapport préliminaire puis le rapport final.

L’audit permet en plus d’envisager le lancement d’un système de management de l’énergie ( SME, ISO 50001)

Ils nous font confiance :

Méthodes et outils de l’audit énergétique industriel

Un audit énergétique est constitué d’un diagnostic suivi d’un plan d’action visant la maîtrise et la baisse des charges énergétiques de l’entreprise.

Il identifie :

  • Les consommationsd’énergie (gaz, fioul, vapeur, …)
  • Les pertes énergétiques des process
  • Les gisements d’économie d’énergie
  • La priorisation des actions et plan d’action

En industrie l’audit énergétique ne se limite pas aux bâtiments, à l’éclairage, au chauffage ou même à l’air comprimé. Il s’intéresse à tous les usages, y compris les procédés qui représentent toujours la part la plus importante des dépenses et des gisements d’économie.

Liste documents nécessaires à l’audit :

 

  • Plan de construction, coupes, vues
  • Plan d’électricité et fluides et process
  • Factures (eau, gaz/fioul, électricité, vapeur, process) des trois dernières années par site
  • Abonnements et contrats de maintenance
  • Contrat d’exploitation
  • Rapport industriel et des process
  • Travaux récents et risques en cours
  • Diagnostics industriels
  • Bilan du renouvellement P2-P3 et des grosses fournitures + process
  • Livret de chaufferie
  • Livret d’entretien des process
  • Facture des travaux réalisés

Autre document ou étude informelle permettant d’apprécier la qualité thermique du site

Pour chaque audit industriel, TREENERGY réalise un questionnaire pour les responsables techniques. Ce questionnaire sera envoyé par le maître d’ouvrage à ses salariés sur demande de TREENERGY.

La méthodologie des TREENERGY se base suivant les normes 16247-1/2012 et 16247-3/2014.

Un audit énergétique est constitué d’un diagnostic suivi d’un plan d’action visant la maîtrise et la baisse des charges énergétiques de l’entreprise.

Il identifie :

  •  Les consommations d’énergie (gaz, fioul, vapeur, …)
  • Les pertes énergétiques des process
  • Les gisements d’économie d’énergie
  •  La priorisation des actions et plan d’action

En industrie l’audit énergétique ne se limite pas aux bâtiments, à l’éclairage, au chauffage ou même à l’air comprimé. Il s’intéresse à tous les usages, y compris les procédés qui représentent toujours la part la plus importante des dépenses et des gisements d’économie.
Liste documents nécessaires à l’audit :

• Plan de construction, coupes, vues
• Plan d’électricité et fluides et process
• Factures (eau, gaz/fioul, électricité, vapeur, process) des trois dernières années par site
• Abonnements et contrats de maintenance
• Contrat d’exploitation
• Rapport industriel et des process
• Travaux récents et risques en cours
• Diagnostics industriels
• Bilan du renouvellement P2-P3 et des grosses fournitures + process
• Livret de chaufferie
• Livret d’entretien des process
• Facture des travaux réalisés
• Autre document ou étude informelle permettant d’apprécier la qualité thermique du site

Pour chaque audit industriel, TREENERGY réalise un questionnaire pour les responsables techniques. Ce questionnaire sera envoyé par le maître d’ouvrage à ses salariés sur demande de TREENERGY.
Pour l’analyse énergétique sur site TREENERGY utilise les outils suivants :
 Caméra thermique testo
 Cône de ventilation
 Analyseur de combustion
 Enregistreurs CO2, CO, température / humidité
 Enregistreurs électriques
 Multimètres et pinces ampèremétriques

L’intérêt d’un audit énergétique en industrie

L’audit énergétique d’un bâtiment industriel a pour objectif l’analyse détaillée des factures énergétiques et le fonctionnement des process afin de proposer un plan d’action efficace et adapté.

Les enjeux inhérents à la loi Ddadue

La loi DDADUE du 16 juillet 2013 (loi portant Diverses Dispositions d’Adaptation au Droit de l’Union européenne dans le domaine du développement durable) impose la réalisation d’un audit énergétique aux grandes entreprises avant fin 2015, à renouveler tous les 4 ans.

 

Sont concernées les personnes morales qui répondent à un de ces 3 critères sur 2 exercices comptables consécutifs :

  • Soit un effectif >250 personnes
  • Soit plus de 50M€ de CA
  • Soit plus de 43M€ de total du bilan

 

La sanction prévue en cas de manquement est une pénalité jusqu’à 2% du chiffre d’affaires

Les étapes de l’audit énergétique industriel

Réunion de démarrage

  • Explication de la démarche de l’audit énergétique
  • Récupération des pièces complémentaires
  • Mise en place d’une date de visite de site
  • Explication des normes 16247-1/2012 et 16247-3/2014

 

 

Phase 1 : État des lieux et visite de site (environ 2-4 jours)

 

  • Entretien avec le gérant et les responsables techniques
  • Visite guidée extérieure et intérieure du site : Bâtiments et process
  • Visite et analyse de la chaufferie/process (analyseur de combustion, sonde de contact pour vérifier la température de départ et retour des circuits, analyse de la régulation).
  • Visite complète de l’ensemble des procédés industriels
  • Process explication du fonctionnement et des éventuels problèmes
  • Analyse thermographique globale des bâtiments/ process.

 

  • Mesure physique complémentaire (éclairage avec un luxmètre, mesure de ventilation avec cône de débit d’air et sonde hélice ou anémomètre, humidimètre, bombe à carbure, température et humidité ambiante, mesure de l’épaisseur des vitrages à l’aide d’un vibromètre, pince ampéremétrique et multimètre/wattmètre, afin de vérifier les consommations et les appels de puissance…). Enregistrement des consommations électriques : Puissance apparente, active, réactive, facteur de puissance mesurée, consommation à vide, énergie récupérée sur le refroidissement

 

  • Relevés d’informations techniques et photographies.

 

  • Analyse détaillée des process : Un procédé peut comprendre une ou plusieurs chaînes de fabrication, des bureaux, des laboratoires, des centres de recherche, des zones de conditionnement et de stockage avec des conditions de fonctionnement spécifiques et des systèmes de transport sur le site.

 

 

 

Phase 2 : Analyse et traitement des données recueillies (environ 4-10 jours)

 

– Analyse des factures et appréciations des abonnements

– Étude énergétique détaillée pour chaque site et process par simulation énergétique et rapprochement facture, énergie fatale

 

– Bilan énergétique complet (répartition des consommations énergétiques, bilan des déperditions, bilan électrique détaillé active/réactive/facteur de puissance par machine, bilan eau chaude, bilan des auxiliaires, process)

 

Phase 3 : Préconisations et programmes d’amélioration (environ 3-8 jours)

 

– Propositions d’amélioration (efficace, pertinente, prioritaire)

– Programmes d’amélioration énergétique

– Analyse des aides et subventions (certificats d’économies d’énergie, aides régionales…)

– Proposition d’études complémentaires

 

Phase 4 : Rendu du rapport intermédiaire / final aux responsables techniques / maître d’ouvrage

 

– Rendu à l’aide d’un ordinateur et d’un projecteur, avec présentation complète de l’audit intermédiaire / final