Bilan carbone

Objectif environnemental de la réduction carbone

Le 5e rapport du GIEC confirme un changement climatique d’origine anthropique : les émissions de GES dues à l’homme n’ont jamais été aussi élevées dans le passé. L’augmentation de la concentration atmosphérique en GES provoque un réchauffement global : la tendance est de +2° en 2050 et +4° en 2100 par rapport à la période 1986-2005. Dans son 5e rapport, le GIEC insiste sur les conséquences de ce réchauffement, parmi lesquelles se trouvent la hausse du niveau des océans, l’augmentation de la fréquence des catastrophes naturelles, mais aussi la diminution des ressources hydriques et de la productivité agricole et l’augmentation des risques de conflits.

Afin de répondre à ce défi, l’Accord de Paris, rédigé lors de la 21ème Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP21 – CCNUCC), propose de réduire les émissions de nos sociétés afin de limiter l’élévation des températures à +1,5° par rapport à l’ère préindustrielle. La France dispose d’une loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte : en effet, les émissions de GES proviennent en majorité de notre utilisation d’énergies fossiles. La transition vers les énergies bas-carbone et l’amélioration de l’efficacité énergétique sont donc une nécessité vis-à-vis du réchauffement climatique.

Prestation de TREENERGY :  Bilan carbone

TREENERGY réalise le bilan carbone réglementaire des entreprises et des collectivités. Nous vous rappelons que le bilan carbone est obligatoire tous les quatre ans pour les entreprises de +500 salariés et tous les trois ans pour les collectivités +50.000 habitants.

L’outil bilan carbone créé par l’ADEME et M. JANCOVICI en 2004 et porté actuellement par l’association bilan carbone (ABC) depuis 2011.

Le bilan carbone lié à la fabrication d’un produit ou à l’activité d’une entité humaine (individu, groupe, collectivité) est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, devant tenir compte de l’énergie primaire et de l’énergie finale de ces produits et services.

Le Bilan Carbone permet également d’étudier la vulnérabilité d’une activité économique ou d’une collectivité et tout particulièrement sa dépendance aux énergies fossiles, dont le prix devrait augmenter dans les prochaines années selon les prospectivistes.

La finalité du bilan carbone après la comptabilisation des GES et de proposer des actions permettant la réduction durable des émissions de gaz à effet de serre. Notre analyse carbone porte sur des actions stratégiques de réduction durable des émissions de GES.

Un Bilan Carbone® prend en compte a minima les GES (gaz à effet de serre) retenus dans le cadre du protocole de Kyoto (vapeur d’eau*, CO2, CH4, N2O, SF6, NF3, groupes HFC et PFC).

Notre bilan carbone est complet est se base sur les différentes normes en vigueur :

  • Guide méthodologique ABC et son annexe
  • ISO 14064-1-2-3 2006
  • ISO 14064 2013
  • CDP ( carbone disclosure project)
  • ACT ADEME (assessing low carbon)
  • HGC Protocol
  • Méthode réglementaire : article 26 du texte de loi grenelle II

La démarche du bilan carbone réglementaire se fonde sur cinq étapes :

  1. Nomination d’un pilote et définition des objectifs
  2. Périmètre a comptabilisé
  3. Collecte exploitation des données
  4. Plan d’action de réduction
  5. Synthèse de la démarche